Règle du jeu

EDIT : Beaucoup de personnes nous font la remarque que des jeux similaires existent, avec tel ou tel nom. Nous n’avons pas la prétention d’avoir créé un jeu unique. Les jeux de cartes existent depuis des siècles, et le principe de notre jeu est tellement simple que nous nous doutions qu’il existait déjà sous une autre forme, avec un autre nom etc. Cependant nous n’avions trouvé nulle part de règles en français de jeu similaire, et espérions pouvoir le faire découvrir aux personnes qui tomberaient dessus par hasard.
Le partage de noms de jeux similaires ou avec des règles variantes est évidemment le bienvenu. Merci !


Le « cactus » est un jeu de cartes que nous avons inventé et qui combine mémoire, stratégie, hasard et également quelques phases de rapidité. Chaque partie se joue très vite. On peut soit fait plusieurs parties indépendantes, soit compter les points de différentes manières (voir variantes).

Nombre de joueurs : au minimum 2
Matériel : un jeu de cartes classique de 52 cartes (sans les jokers)

Distribution des cartes

On distribue devant chaque joueur 4 cartes placées en carré, face cachée : deux au-dessus, deux au-dessous. On place ensuite la pile de cartes restantes face cachée au milieu (la pioche). Les cartes restent face cachées tout le long du jeu, et le joueur ne peut les regarder à nouveau durant la partie que dans certaines conditions (voir ci-dessous les règles). Les cartes sont ainsi cachées aux autres joueurs, mais également au joueur à qui elles appartiennent durant tout le jeu.

Position de départ

Position de départ

Début du jeu

Chaque joueur regarde les 2 cartes placées les plus proches de lui (les deux du bas) et les replace face cachée comme il les a trouvées.

But du jeu

Le but du jeu est d’avoir devant soi des cartes dont la somme vaut au maximum 5.

Les valeurs sont les suivantes :

  • l’AS vaut 1
  • le Roi vaut 0 (c’est la meilleure carte du jeu)
  • les autres têtes valent 10
  • toutes les autres cartes valent leur valeur faciale (le 6 vaut 6, le 3 vaut 3 etc.)

À chaque tour

Jeu en cours

Jeu en cours

Quand vient son tour, chaque joueur a deux choix :

  • Prendre la carte se trouvant sur le dessus de la défausse et l’échanger avec une de ses cartes. Son ancienne carte cachée est alors jetée dans la défausse à la place. Ce choix n’est pas possible au premier tour puisque la défausse est vide.
  • Prendre une carte dans la pioche (cas le plus fréquent).

Dans le cas où il a pris une carte dans la pioche, le joueur a plusieurs choix :

  • Remplacer une de ses cartes par la carte qu’il vient de piocher. Dans ce cas, il jette la carte qu’il possédait dans la défausse et place la carte piochée à sa place (toujours face cachée).
  • Jeter la carte qu’il vient de piocher dans la défausse (elle ne l’intéresse pas).
  • Cas particulier : si la carte qu’il a piochée est un 8, il a alors le droit de regarder une de ses cartes cachées. Il jette ensuite le 8 dans la défausse obligatoirement. S’il ne s’en sert pas par oubli ou volontairement, la personne qui le suit peut s’en servir à sa place, tout en la laissant sur la défausse, et joue son tour normalement après avoir regardé la carte qui l’intéressait.

Enfin, quand il a fait tout ceci, si les cartes qu’il a devant lui valent au total 5 ou moins, il peut dire « cactus ».

Jeter ses cartes

À tout moment, n’importe quel joueur qui a dans son jeu une carte identique à celle se trouvant sur le dessus de la défausse peut la jeter sur la défausse. En revanche, si elle est recouverte par le joueur suivant c’est trop tard. Par exemple, le joueur A jette un valet (venant de ses 4 cartes ou de la pioche – peu importe). Si le joueur B possède un ou plusieurs valets, il peut le (ou les) jeter dans la défausse. Après ceci, le joueur B possédera moins de cartes devant lui, ce qui est très intéressant car il est ainsi plus facile d’avoir moins de 5.

En cas d’erreur : Si B jette par exemple une dame alors que c’est un valet qui est sur la défausse (parce que B a oublié qu’il n’avait pas un valet mais une dame, ou que le joueur suivant a été trop rapide à poser sa carte), alors il doit piocher une nouvelle carte, sans la regarder, et la placer à la place de la carte défaussée à tort. Il est ainsi pénalisé, car il a une carte qu’il ignore. Notons que la dame jetée à tort sur la défausse y reste, un autre joueur qui a lui une dame peut alors la jeter.

Technique « Kamikaze » : Il est possible de « faire exprès » de se tromper, car la carte qu’on possède est très mauvaise et que la carte qu’on prend à la place a des chances d’être mieux. Cette stratégie peut être utilisée pour « tenter le tout pour le tout » si un autre joueur a déjà dit cactus. Attention, il n’est pas possible de jeter immédiatement la carte prise comme « punition » sur la défausse. Il doit attendre le tour suivant s’il veut jeter cette carte.

Fin du jeu

Lorsqu’un joueur a dit « cactus », les autres joueurs jouent leur tour. Quand le tour revient au joueur qui a dit « cactus », le jeu est terminé (le joueur qui a dit cactus ne rejoue pas). Chaque joueur retourne alors tout ses cartes, et on regarde la somme que chacun a obtenu. On dit que les joueurs qui ont moins de 5 « ont cactus ». Il est possible que plusieurs joueurs aient cactus, et pas seulement celui qui l’a annoncé. Il est même possible que celui qui a annoncé « cactus » ait plus de 5, car il a mauvaise mémoire et s’est trompé.

On dit d’un joueur qui a zéro comme somme qu’il a un « cactus royal » (il n’a que des Rois, ou aucune carte).

Qui est le vainqueur ?

Il y a plusieurs variantes possibles :

  • Version originale : si un seul joueur a cactus (5 ou moins), il est le vainqueur. Si plusieurs joueurs ont cactus, c’est celui (ou ceux) qui ont la valeur la plus petite qui gagnent, il peut y avoir égalité. Si on veut jouer en plusieurs manches, on peut compter le nombre de parties gagnées.
  • Variante « tas de merde » (inspirée du jeu du même nom) : On compte pour chaque joueur (sur un papier) le nombre de kilos de merde qu’il a (on commence à zéro). À la fin de chaque partie de cactus, tous les joueurs qui n’ont pas cactus piochent « de la merde », c’est-à-dire qu’ils piochent une carte au hasard dans la pioche et ajoutent la valeur indiquée à leur nombre de « kilos de merde ». Contrairement au tas de merde, on remet ensuite la carte en jeu (c’est pour ça qu’on note sur un papier).
    Les valeurs sont les mêmes que celles expliquées plus haut (Roi = 0, As = 1, nombre = le nombre indiqué, valet ou dame = 10).
    Si le joueur pioche un 7, c’est la « chasse d’eau » (comme au jeu du tas de merde) : son nombre de kilos de merde est remis à 0, sauf s’il s’agit de la première carte qu’il pioche, dans ce cas elle vaut 7. On continue ensuite jusqu’à atteindre le nombre de parties décidées au début du jeu (par ex. 5 ou 10 parties). Celui qui a le moins de kilos de merde est alors le vainqueur.
Publicités
Cet article, publié dans Règle du jeu, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Règle du jeu

  1. Julien dit :

    On a adoré votre jeu.

    On a fait un bon paquet de parties l’autre soir. On était entre 3 et 6 et la mécanique du jeu tourne très bien dans toutes ces configurations.
    On a cependant apporté quelques aménagements qui seront peut-être utiles à d’autres aussi je vous les résume :

    – tout d’abord face aux abus répétitifs de la technique dite du « KAMIKAZE » nous avons dû instaurer que 2 cartes face cachée devais être tirées au lieu d’une seule. (Peut-être qu’une face cachée et une connue serait un meilleur compromis mais on n’a pas testé).

    – la règle des 8 nous a posé des problèmes, nous avons pris le parti de ne jouer le « pouvoir du 8 » que pour les cartes tirées de la pioche et par extension aux 8 de la défausse lorsqu’ils ont été piochés juste avant. => donc un 8 qui faisait partie des 4 cartes initiales n’a pas de pouvoir. ni pour le joueur qui la détient, ni pour le joueur suivant qui pourrait éventuellement la piocher dans la défausse.

    – un joueur n’est pas obligé d’attendre son tour pour dire CACTUS. Si tel était le cas, tout le monde (sauf lui) joue encore un dernier tour (en continuant dans l’ordre initial). Y compris les joueurs positionnés après le joueur qui a dit en premier cactus.

    – le premier joueur qui a dit CACTUS à raison dans une manche est désigné GRAND CACTUS. A chaque nouvelle manche le GRAND CACTUS peut changer ou pas.

    – pour nous le vainqueur d’une partie est le premier joueur à atteindre 5 points (en cas d’égalité, la partie continue jusqu’à ce qu’un joueur soit le seul à dépassé ce score). Le vainqueur est alors et ce jusqu’à la prochaine partie appelé le CACTUS MAXIMUS.
    Chaque manche attribue au joueurs des points selon le barème suivant :
    > pas de cactus : 0 points
    > cactus : 1 point
    > cactus royal : 2 points
    > mauvais cactus (le joueur a dit cactus à tort) : -1 point
    nb: le plus mauvais joueur (revêtu du manteau de la honte) est appelé CACTUS MINIMUS.

    Enfin, dernière ajout de règle le joueur qui commence une manche est le joueur à gauche du GRAND CACTUS. En effet, démarrer une partie semble offrir un avantage puissant dont un vrai GRAND CACTUS n’a nul besoin.

    Merci pour ce jeu super.

    • mitsukipink dit :

      Tout d’abord un immense MERCI (en lettres capitales parce que ça se fête) pour vos commentaires. C’est la consécration ultime d’avoir de tels retours et de voir les personnes ayant joué à notre jeu y apporter leurs touches personnels, leurs idées et amélioration, encore merci !

      Pour répondre à vos différentes améliorations, je vous dirais que pour la technique du Kamikaze, votre solution paraît adaptée. Nous faisons nous en sorte d’attendre un tour complet avant de pouvoir s’en débarrasser, mais parfois ça ne suffit pas. Je pense que votre alternative est pas mal.

      Pour le « pouvoir du 8 » (bien formulé de votre part), la règle que vous avez décrite est celle mise dans les règles, c’est la même. Désolée si au moment de la lecture vous n’aviez pas compris cela : le 8 ne peut en effet être utilisé que s’il vient de la pioche, et pas s’il est posé.

      Pour le fait d’attendre pour dire CACTUS, c’est juste une question de pratique : Si le joueur A a CACTUS lorsque le joueur C joue, alors le joueur B situé entre les deux et le joueur C qui a fini son tour n’ont pas pu joué en disposant de l’information qu’il s’agissait du dernier tour, ce qui est injuste pour eux. En effet, on ne joue pas de la même façon en sachant que c’est le dernier tour qu’en pensant que la partie continue.

      J’aime beaucoup la version façon jeu du Président, et les noms donnés rendent honneurs à ceux qu’aurait pu inventer les autres créateurs et moi-même.

      Et enfin, c’est nous qui vous remercions.

      Puis-je juste vous demander par quel moyen avez vous connu le jeu ? Forum, facebook, par quelqu’un de votre entourage ? Merci !

      • Julien dit :

        J’ai découvert ce magnifique jeu grâce à…. roulement de tambour…. Facebook.

  2. Vénie RdG dit :

    Merci pour ce jeu super, je me joins à ce concert de louanges, car j’ai eu l’extrême honneur de participer à cette partie historique.
    J’ajoute au commentaire de mon estimé co-joueur qu’il faut prévoir deux autres titres, malgré la maîtrise hors pair du présent CACTUS MAXIMUS qu’il sera peut-être difficile de détrôner, avouons-le, mais nous nous y efforcerons avec ardeur. Il est fort possible qu’un jour voit l’avènement d’une CACTA MAXIMA (ok, ça sonne moins bien mais évitons les observations hors contexte) d’autant que j’ai évité la honte abominable de devenir la première CACTA MINIMA.
    Longue vie au jeu du CACTUS et merci encore.

    • mitsukipink dit :

      Merci à vous ! Je suis tellement contente que ce jeu dépasse enfin les limites du cercle de mes amis. J’espère que vous participerez activement, petits Cactusiens que vous êtes désormais, à la diffusion de ce jeu autour de vous. Dans quelques années, qui sait, nous seront les pionniers d’un jeu aussi connu que le tarot et le président, et nous pourrons nous en vanter !

      Sinon, même question que votre ami(e) : savez vous comment il a connu le jeu ? Forum, amis, autre ? Merci encore !

  3. Fchauvin dit :

    Bonjour,

    On m’a appris il y a quelques mois un jeu similaire dans le fonctionnement appelé « Pablo », le but n’étant pas de faire moins de 5, mais moins que chacun de ses adversaires.
    -Celui qui dit « pablo » et gagne ne marque pas. Les autres marquent leur nombre de point.
    -Celui qui dit « pablo » mais à le même nombre de point qu’un de ses adversaires marque son nombre de point et tous les autres aussi.
    -Celui qui dit « pablo » mais a plus qu’un de ses adversaires marque le nombre de point +10.
    -Dès que quelqu’un atteint 100, la partie s’arrête et celui qui a le plus petit score gagne.

    Il n’y a pas de défausse de carte lorsque on a une carte identique dans la pioche, par contre lorsqu’on a deux cartes identiques dans ses cartes, on peut les éliminer ensemble (ne restant alors plus que 3 cartes, puis 2, ainsi de suite…), de plus tirer un 7 permet de regarder une de ses cartes.
    Les rois valent 10 sauf le roi de carreau qui vaut 0 (meilleure carte)

    Voilà pour les différences, il y a donc beaucoup de ressemblances.

    Connaissez vous cette variante et est-elle issue de votre jeu?

    • mitsukipink dit :

      Bonjour,

      Je ne connaissais pas cette variante et j’ignore totalement si elle est issue ou pas de notre jeu !

      En tout cas je vous remercie de nous avoir fait part de ce jeu. Il est effectivement possible qu’il n’ait rien a voir mais que pour autant ils se ressemblent, les jeux de cartes sont suffisamment vieux pour que l’on ai teste toutes sortes de combinaisons au fil du temps 🙂

  4. Avatso dit :

    Bonjour,
    je confirme avoir également joué au Pablo (je connais le jeu depuis août 2014). J’avais désespérément cherché les règles sur internet, je les ai finalement rédigées, je vous les met donc ci-dessous. Ça me semble très clair que le Pablo vient du Cactus, alors, chapeau bas, ce jeu est vraiment très sympa, combine stratégie et hasard et on arrive à jouer avec plaisir avec des joueurs qui ont de 9 à 45 ans !
    Ci-dessous donc (c’est un peut long) ma propre description du Pablo qui colle avec celle de Fchauvin :

    Le Pablo est un jeu de cartes qui se joue de 2 à 10 joueurs avec 1 jeu de 52 cartes (2 jeux de 52 cartes au-delà de 6 joueurs)
    Le but du jeu est de finir la partie avec le moins de points possible en additionnant la valeur de ses cartes

    Valeurs des cartes
    Cartes habillées : 10 points sauf le roi de carreaux qui vaut 1 point
    Autres cartes : leur valeur faciale

    Pouvoir des cartes :
    Le 7 permet de regarder une de ses cartes pour en connaitre la valeur
    Le 8 permet d’échanger sans les regarder n’importe laquelle de ses cartes avec l’une des cartes d’un adversaire

    Distribution
    On distribue à chaque joueur (une carte par tour) 4 cartes faces cachées, posées en carré.
    Le reste va au milieu de la table, face cachée, c’est la pioche ;
    Au « top » de celui qui distribue, chaque joueur regarde une seule fois les deux cartes qui sont les plus près de lui et les mémorise.

    Déroulement d’une manche
    Celui qui a distribué commence, chaque joueur joue ensuite à son tour dans le sens horaire.
    Chaque joueur prend une carte : soit celle du haut de la pioche(face cachée) soit la première des « écartées » face visible , la regarde (sans la montrer aux autres joueurs dans le cas d’une carte piochée) et décide d’une action :
    – Soit il l’échange contre une autre de ses cartes (connue ou inconnue de lui) et pose alors la carte remplacée sur le tas des «écartées » face visible ;
    – Soit il annonce « paire » et associe à cette carte une de ses cartes : il peut alors écarter dans la pioche deux cartes identiques
    – Soit il annonce « paire » également, mais avec deux cartes déjà dans son jeu : il écarte alors les deux cartes identiques et remplace l’une d’elle par celle piochée
    – Soit dans le cas d’un 7 ou d’un 8 (uniquement quand celle-ci a été piochée face cachée) il utilise le pouvoir associé à cette carte (voir « pouvoir des cartes »)
    En cas d’erreur en annonçant « paire le joueur conserve toutes les cartes et se retrouve donc avec une carte de plus.

    Fin de la manche
    Quand un joueur pense que son total de points est inférieur à celui des adversaires, il peut annoncer « Pablo » juste après avoir joué. Les autres joueurs finissent alors le tour (le dernier joueur à jouer est celui à droite de celui ayant annoncé le Pablo).

    On comptabilise ensuite le nombre des points de chaque joueur
    Si celui qui a annoncé « Pablo » a le nombre minimal de point (inférieur ou égal à un autre adversaire), il a réussi son Pablo. Il marque 0 point
    Les autres joueurs marquent leur propre total de points

    Si le minimum strict est obtenu par un autre joueur, tout le monde marque ses points, sauf celui qui avait dit « Pablo » qui totalise ses points + le plus haut score de la manche.

    Poursuite de la partie
    Une autre manche démarre alors, c’est le voisin de gauche du précédent qui distribue

    Fin de la partie
    La partie peut s’arrêter au bout d’un nombre fixé de manches, ou quand le dernier obtient un score total défini. Le gagnant est celui qui a le moins de points

  5. Olivier P dit :

    Le jeu a été édité sous le nom de CABO en 2014. et existait en Israel en Février 2014 sous le nom de Kabou. Il a une dizaine d’autres noms et variantes (voir Wikipedia). Je n’ai pas tracé l’origine mais ça semble pas tout jeune…

    • mitsukipink dit :

      Nous n’avons pas la prétention d’avoir inventé le jeu. Nous ne sommes effectivement parti de rien, et le principe et tellement simple que nous nous doutions qu’il existait déjà sous une autre forme, avec un autre nom etc. Cependant je n’avais trouvé nulle part de règles en français de jeu similaire, et j’espérais pouvoir faire découvrir un jeu aux personnes qui tomberaient dessus par hasard 🙂
      Merci tout de fois de nous avoir partagé vos connaissances sur le sujet, et bon jeu !

      • mitsukipink dit :

        En fait je viens de regarder les règles sur wikipédia qui sont un peu différentes des nôtres. Elles ont l’air un peu plus compliquées mais effectivement ressemblent pas mal à celles que nous avons inventés.

  6. Hier on a fait une partie, et une précision sur la règle du 8 s’impose :
    – soit le 8 permet de regarder une de ses cartes, et obligatoirement on jette son 8
    – soit le 8 permet de regarder une de ses cartes, et on peut choisir de garder le 8 à la place de l’échanger avec la carte regarder,
    – soit enfin le 8 permet de regarder une de ses cartes, et on peut en considérant que la carte est bonne décider d’échanger son 8 avec une autre de ses cartes.

    La première semble l’interprétation stricte de la règle officielle, mais avions-nous bien compris
    La deuxième et la troisième sont nos interprétations.

    Vous comprendrez aisément qu’on est en souffrance, et qu’on risque d’en venir aux mains à la prochaine partie si le point n’est pas éclairci 🙂
    Du coup, comment vous jouez la règle du 8 ?
    Une autre interprétation est peut-être possible…

    • mitsukipink dit :

      Bonsoir,

      Merci pour votre commentaire 😀
      Il faut effectivement jeter le 8 après avoir tirer ce dernier, je m’en vais de ce pas modifier mon oubli 🙂

  7. Smithd776 dit :

    Today, I went to the beach front with my kids. kffdecedbbeggdbf

  8. Gil dit :

    J’ai joue avec des anglais à un jeu assez semblable.
    J’ai publié le nom qu’ils lui donnaient.
    Même préparation (Pas de rôle particulier au 8)
    Le but est d’avoir le moins de points possible
    On arrête quand toutes les cartes sont retournées
    Deux cartes retournées de même valeur comptent pour 0
    De même que le roi.
    Mais os variantes sont plaisantes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s